Médias

Archives

FLAMEIN Richard

Histoire moderne

France

Chercheur associé GRHis Université de Rouen-Normandie

UMR 6266 Identités et différenciations de l’environnement des espaces et des sociétés (IDEES)

Etats-Unis

Visiting Lecturer, California State University, Long Beach, (Los Angeles).

Visiting assistant researcher  UCLA (sponsor Margaret JACOB/ Lynn HUNT)

Richard.Flamein@csulb.edu

Agrégé d’histoire, thèse de doctorat en histoire moderne

” Mobilités sociales modernes : quelle(s) matrice(s) pour les identités bourgeoises? Le cas Le Couteulx (1600-1824)”, (2011).

(très honorable et les félicitations).

Domaines de recherche

Temporalités de la modernité, histoire sociale, dynamiques urbaines et formation de territoires sociaux.

  • Histoire sociale et culturelle du social à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles)
  • temporalités intellectuelles et culturelles de la modernité  (Histoire de la postérité moderne et des logiques de pouvoir au sein des Lumières européennes).
  • temporalités du capitalisme moderne et de l’entrepreneuriat (histoire des banques et de l’investissement modernes). Inscription géographique et réseau de l’investissement (XVIIe-XIXe siècles)
  • temporalités des pouvoirs (histoire de la Révolution française) : étude des premières formes du lobbying financier et des logiques de pouvoirs durant la Révolution.
  • temporalités de l’espace : formation, logiques et jeux d’échelle des territoires sociaux et politiques (du local à l’histoire globale)

Publications

 Ouvrages en cours de publication

  • “La société fluide”. Une histoire des Mobilités sociales modernes. Les Le Couteulx (1600-1825), en co-éditions CTHS/PUR à paraître en mai 2018.Préface de Michel BIARD.
  • « La société d’ordres d’Ancien Régime ne connaît guère les mobilités sociales », « le capitalisme dynastique français souffre de la rigidité de ses structures », « le marchand du XVIIIe siècle n’aspire qu’à quitter son état par l’anoblissement de sa lignée », voilà quelques lieux communs mis à mal par le présent livre. L’approche retenue en fait la particularité : délaissant les catégories traditionnelles posées comme a priori, elle offre une matrice du mode de production empirique des identités bourgeoises d’Ancien Régime par une analyse méticuleuse de ses univers matériels. Elle propose, en définitive, un tableau totalement inédit des mobilités sociales bourgeoises, entre 1600 et 1824.
  • “Voltaire à Ferney”. Une histoire de la postérité moderne, Paris, éditions Garnier-Flammarion, à paraître en 2018.
  • Le XVIIIe siècle est le terrain d’une révolution ignorée de la postérité moderne, dont Voltaire vieillissant pose à Ferney les fondements, parfois à son insu. Il en résulte un bouleversement global de l’économie de la gloire, de l’héroïsme et de la conception même de la vie. A travers une étude méticuleuse de la période ferneysienne l’enjeu du livre consiste à montrer comment, celui que le biographème qualifie encore de « Patriarche », installe les nouveaux paradigmes de l’intellectuel engagé, du lieu de mémoire et de l’œuvre mobile protéiforme. La transmission « aux neveux », longtemps négligée, devient une grille de lecture convaincante, non seulement des deux dernières décennies de la vie du philosophe, mais plus largement d’un cadre nouveau d’action du sujet moderne en société, annonciateur de révolutions à venir.

Revues à comité de lecture

  • “Mobilités sociales et capitalisme moderne : une approche comparative Paris/Province (1600-1800)”, Annales de normandie, n°1 janvier-juin 2017, à paraître.
  • « Ce que les cultures matérielles peuvent apporter à l’historiographie de la Révolution française »,Coordination du « Regards croisés » avec Natcha COQUERY (Université de Lyon) et Ian COLLER (University of California, Irvine), Annales historiques de la Révolution française, 4-2016, p 125 à 144..
  • “« Au cœur des choses » : ce que nous disent les objets des mobilités sociales bourgeoises (1600-1825)”,  Europa Moderna, N°4/2014, “Pour une histoire sociale et symbolique des objets”, [en ligne]
  • “Pourquoi épouserais-je ma cousine ? Construction consanguine de l’endogamie négociante rouennaise, XVIIe et XVIIIe siècles”, Etudes Normandes, n°3-2011, p. 29-38.
  • “L’univers matériel et la construction des identités bourgeoises”, Annales historiques de la Révolution française n°362 (4-2010), p. 3 à 29.
  • “Mobilités sociales et univers matériels : le 34 de la rue aux Ours à Rouen”, Annales de Normandie, n°1 Janvier-Juin 2009, p. 11 à 33.

Contributions à des ouvrages collectifs

  • “Suivez l’argent ! L’empreinte urbaine d’une mobilité professionnelle : la banque parisienne (1650-1815)”, dans Les travailleurs et la mobilité dans les villes d’Ancien Régime : acteurs et stratégies, Paris, EHESS, à paraître en 2017.
  • Faux et usages de faux” : Exotismes et mobilités sociales à l’âge moderne modernes (1700-1818)”, dans Michel Figeac (dir.), Circulation, métissage et culture matérielle, Paris, Garnier Flammarion,  à paraître en 2017.
  •   “Danton corrompu ?”, dans Michel BIARD, Hervé LEUWERS (dir.), Danton, Paris Armand Colin, 2016.
  • « L’ambivalente vertu en matière de finance : députés et lobbies financiers en Révolution (1785-1800) », dans Michel Biard, Philippe Bourdin, Hervé Leuwers et Alain Tourret (dir.), Vertu et politique, Les pratiques des législateurs (1789-2014), Rennes, PUR, 2015, p. 231-250.
  • “Sociabilités et mobilités sociales en Révolution : le réseau salonnier des Le Couteulx entre 1771 et 1815”, Lumières, Presses Universitaires de Bordeaux, Bordeaux, n °21, 1er semestre 2013, p.49-66.
  • “Une aporie de l’historiographie sociale moderne : mobilités et identités sociales bourgeoises. Trois réseaux de l’ascension des le Couteulx, XVIIe-début XIXe siècle”, in A. BELLAVITIS, L. CASELLA et D. RAINES (dir.), Construire les liens de famille dans l’Europe moderne, Mont-Saint-Aignan, PURH, coll. Changer d’époque, 2013, pp. 181-202.
  • “Inscrire la traite dans le débat public : le capitalisme rouennais et les réseaux de la traite au XVIIIe siècle”, dans E. SAUNIER (dir.), Figures d’esclaves : présences, paroles, représentations, Mont-Saint-Aignan, PURH, collection Histoire et patrimoine, 2012, p. 51-70.

Comptes-rendus d’ouvrages

  • Pour les Annales historiques de la Révolution française :
    •  David ANDRESS (éd.), The Oxford Handbook of the French Revolution, oxford, Oxford University press, 2015, 683p., à paraître.
    • Didier MICHEL, Du héros de Rennes en 1788 à la contre-Révolution, Blondel de Nouainville, Cherbourg, Isoète, 2012,  dans AhRf, n°376, avril-juin 2014, pp. 219-221.
    • Natacha COQUERY, Tenir boutique à Paris au XVIIIe siècle, luxe et demi-luxe, Paris, CTHS, 2012, dans AhRf, n°371, janvier-mars 2013, p. 214-216.

 

 

Colloques et journées d’étude

2016 : “Changer de travail, changer de pays. Travailleurs et mobilités dans les villes européennes (XVIe-XIXe siècles)”. Workers Mobility, journées d’étude internationale de Genève,Université de Genève – EHESS, Paris –Università di Padova.

2015 : « Un exotisme de convention ? » : Métissage des cultures matérielles  dans les dynamiques sociales bourgeoises, à Rouen et Paris (1600-1820). Journées d’étude internationales organisées par l’EHESS de Paris et L’Université de Padoue, “Les travailleurs et la mobilité dans les villes d’Ancien Régime : acteurs et stratégies”

2015 : Colloque international :” Circulation, métissage et culture matérielle (XVIe – XXe siècles)”. Colloque organisé à Bordeaux dans le cadre du CEMMC (EA 2958) en collaboration avec le Labex EHNE (Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe)

2014 : Colloque international : “Vertu et politique : les pratiques des législateurs (1789-2014)”. Organisé par le Club des amis de l’Incorruptible (Assemblée nationale) et la Société des études robespierristes et le programme ANR Actapol. Sous la direction de Alain Tourret, Michel Biard, Philippe Bourdin, Hervé Leuwers. Paris – Assemblée nationale, 18, 19 et 20 septembre 2014.

« L’ambivalente vertu en matière de finance » : députés et lobbies financiers en Révolution (1785-1800).

2013 : Journées internationales des jeunes chercheurs

“Sociabilité et convivialité en Europe et en Amerique du Nord, XVIIe et XVIIIe siècles”, Bordeaux, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 6 et 7 juin 2013.

“Sociabilités organiques et fluidité sociale de la grande bourgeoisie en Révolution : le réseau salonnier des Le Couteulx entre 1771 et 1815”.

2010 : Colloque international “Les mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions”, Le Havre, 6 et 7 mai.

2010 : Colloque international “Réseaux, familles et générations dans l’Europe moderne”, Rouen, 26 novembre.

Contribution à des colloques internationaux, conférences et séminaires en langue étrangère

2017 : “New temporalities of Modernity”: Rethinking the History of Modernity through the uses of Time

(XVI- XIXth Centuries). CSULB, Faculty History Research Seminar.

2017 : “Just like a cultural Gestapo”: Memory, roman national and “effets de réel” in the movies of Jean-Pierre Jeunet, French Department CSULB, French Club.

2017: “ The story of a society falling apart”: Great narrative and national identity in La Haine by Mathieu Kassovitz, French Department CSULB, French Club.

2012- Colloque “Consuming the Country House : from acquisition to presentation”, University of Northampton, 18-19th april 2012, invité par le professeur Jon Stobart.

“La Malmaison : a distinctive laboratory in the second half of the eighteenth Century. The country house in the flow of the construction of bourgeois social identities”.

2012 Colloque “Global Commodities. The material culture of early modern connections, 1400-1800”. Global History and Culture Center, University of Warwick, 12-14 December 2012.

“Voltaire en son meuble” : Material Economics in the Age of Enlightenment.

Conférences et séminaires universitaires

2016 : cycle de conférences CSULB French Department  “Nouvelles approches de la modernité (XVIIe siècle-XVIIIe siècle”:

« Anthropologie historique du corps défunt » avec Maylis de Kérangal, Circulation, Symbolisation, ritualisation, épiphanie et disparition du cadavre.

2016 : Conférence CSULB French Department « Essai pour une archéologie sociale du lieu », cartographie de la mobilité sociale en Révolution.

2015 : « Comment j’ai mangé le corps de Voltaire ». Ambivalence mémorielle et anthropophagie commémorative révolutionnaire, le transfert au Panthéon du Patriarche (1791). Conférence dans le cadre du séminaire intitulé “L’Esprit des Lumières et de la Révolution”- Sorbonne -Paris I “Autour de construction et de la déconstruction des acteurs et des notions”. http://ahmuf.hypotheses.org/4078

2015 : Séminaire de Master, Université de Rouen (conférence de 2 heures) :
“État des recherches en cours : des mobilités sociales à la postérité de Voltaire. Acquis et perspectives de voies de l’histoire sociales”.

2014 : Séminaire d’histoire moderne de l’Université de Rouen,

Discutant lors de la présentation de l’ouvrage de Samuel GUICHETEAU, Les ouvriers en France (1700-1835).

2013 : Conférence universitaire dans le cadre du cycle de conférences de l’Université de Rouen pour l’ARMADA.

Avec Michel BIARD et Eric SAUNIER autour du thème :  La traite négrière à Rouen et au Havre

L’implication du capital rouennais dans la traite au XVIIIe siècle”.

2012 : Séminaire d’histoire moderne de l’Université de Rouen

Discutant lors de la présentation de l’ouvrage de Natacha COQUERY,  Tenir boutique au XVIIIe siècle à Paris, Paris, CTHS, 2011.

2009 : Séminaire de l’école doctorale (GRHis)

Les conditions méthodologiques d’une sémiologie sociale de l’univers matériel : articuler l’individuel et le collectif“.

2008 : Séminaire du professeur Michel BIARD sur le thème des mutations sociales et de la formation des groupes sociaux.

Mobilités sociales et univers matériel d’Ancien Régime : herméneutique ou approche systémique : les conditions méthodologiques de l’analyse“.

Enseignements et activités

jusqu’en 2015 : Enseignant du secondaire

Filières L, ES et S.

2008-2015 : Chargé de cours à l’Université de Rouen :

Cours d’épistémologie 2013-2015

– L3 : “Epistémologie de l’histoire : nouveaux objets historiographiques et oeuvres” (96 heures)

Mise en place de trois nouveaux cours en collaboration avec :

Ludivine BANTIGNY

Raphaëlle BRANCHE

Anna BELLAVITIS

Cours en histoire moderne

  • L1 : Unité fondamentale d’histoire moderne : ” La France, les Provinces-Unies et la Grande-Bretagne aux XVIIe et XVIIIe siècles” (24 heures)
  • L2 : “L’Europe des révoltes et révolutions des années 1770 au début du XIXe siècle” (24 heures)
  • L2 : “Introduction à l’Histoire de la Révolution française et de l’Empire” (48 heures).
  • L2 : “La Normandie en France et au-delà des mers durant la première modernité” (48 heures).

 Intervention en M2 et dans le cadre des séminaires de l’école doctorale (Grhis)

Voir conférences ci-dessous

2012-2014 : Chargé de cours au service des relations internationales (SRI) de l’Université de Rouen 

“L’expansion européenne aux XVIIe et XVIIIe siècles, découvertes, mondialisations, colonisations, acculturations”. Soutien méthodologique auprès d’étudiants émiratis (30 heures).

 

2015-2017 : Lecturer at CSULB (California State University Long Beach/ Los Angeles) :

Enseignements fondamentaux et préparation scientifique au Credential program (programme de formation des futurs enseignants et chercheurs américains)

– Senior Research Seminar 80h

Encadrement de projets de recherche de niveau Master et direction de mémoires de recherche à orientation professionnelle

– Epistemology and methodology, History and Theory 80h

Core courses (Cours fondamentaux) destinés aux futurs enseignants et chercheurs américains en didactique et épistémologie de l’histoire

Modern History program

French Revolution History, (80h)

Reformation Europe (XVI-XVIIIth Centuries), 80h

Ancien Regime France (XVI-XVIIIth Centuries) 40h

History of the “Francophonie” (XVII-XXth Centuries), 40h

Early Modern Europe, 40h

French Department

French civilization 40h.

 

Responsabilités administratives :

2017 : Member of the curriculum committee (CSULB)

2009-2011 : Représentant élu de l’école doctorale de Rouen (GrHis)

2010-2012 : Coordonnateur et animateur du séminaire de l’école doctorale du GrHis, programme: http://calenda.org/202834

Responsabilités associatives :

Depuis 2008 : Trésorier du Comité Régional d’Histoire de la Révolution française de Haute-Normandie

Depuis 2013 : Président des Amis de la Fondation pour la mémoire de la Déportation AFMD (délégation de Seine-Maritime)

Depuis 2014 : Membre de la Société des études robespierristes

Depuis 2016 : Member of the French Club at CSULB