Médias

Archives

La pauvreté et sa prise en charge en France. 1848 – 1988

Yannick Marec, Antony Kitts et Olivier Vernier, La pauvreté et sa prise en charge en France. 1848 – 1988, Atlande, 2022, collection Clefs concours, Sciences économiques et sociales, 323p.

Présentation

La référence pour le sujet d’Histoire et géographie du monde contemporain de l’agrégation de Sciences économiques et sociales.
Tout ce dont le candidat a besoin pour le sujet 2022-2023 d’Histoire et géographie du monde contemporain de l’agrégation externe de Sciences économiques et sociales. Comme tous les Clefs-concours, l’ouvrage est structuré en trois parties :

  • Repères : un rappel des concepts et de leur histoire
  • Thèmes : comprendre les enjeux du programme
  • Outils : pour retrouver rapidement une définition, une date, une référence

Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’éditeur.

Sommaire

INTRODUCTION

HISTORIOGRAPHIE

  1. Émergence et affirmation d’une histoire de la pauvreté et de sa prise en charge (Fin XIXe- fin XXe siècle)
  2. Les premiers pas d’une histoire essentiellement institutionnelle (XIXe-années 1950)
  3. L’affirmation d’une histoire de la pauvreté et de marginalité (années 1950-1990)
  4. Nouveaux chantiers, nouveaux regards (années 2000-2021)
  5. Une autre histoire de la pauvreté et de sa prise en charge : protection sociale, représentations et vulnérabilités
  6. Une histoire renouvelée des bienfaisances : assistance, bienfaisance publique et mondes de la charité

REPÈRES. La pauvreté et sa prise en charge en France : de l’extension du paupérisme aux vulnérabilités contemporaines

  1. Le paupérisme et les réponses limitées de la Seconde République et du Second Empire
  2. Le paupérisme et ses prises en charge : assistance, charité et philanthropie
  3. Les réponses limitées de la Deuxième République et du Second Empire
  4. La prise en charge des vulnérabilités sociales au début de la Troisième République (des années 1870 à la Première Guerre mondiale)
  5. Un déficit social républicain initial ?
  6. Les avancées solidaristes et leurs limites

III.      Un lendemain de Première Guerre mondiale favorable à l’interventionnisme social jusque sous le régime de Vichy ?

  1. Les effets de la Première Guerre mondiale sur les précarités sociales et leur prise en compte
  2. Les progrès relatifs des assurances sociales de 1928-1930 et le maintien des dépenses d’assistance jusqu’en 1945
  3. De la mise en place de la Sécurité Sociale aux vulnérabilités fragilités contemporaines
  4. Les espérances inachevées de la Sécurité sociale mise en place à partir de 1945
  5. La fragilisation des formes de solidarité collective et la question des urgences sociales au temps du néolibéralisme

THÈMES

La pauvreté et sa mesure dans la longue durée

  1. Mesurer la pauvreté : problèmes de sources, problèmes de méthodes
  2. Les démarches anciennes, mais renouvelées des historiens
  3. Les démarches plus récentes des sociologues et des statisticiens de la pauvreté
  4. Les premières mesures de la pauvreté au temps du paupérisme et de l’industrialisation triomphante
  5. Une pauvreté sous le regard des philanthropes et des réformateurs sociaux
  6. Une pauvreté sous le regard des historiens

III.      De nouvelles mesures de la pauvreté au temps des Trente Glorieuses et de la Crise

  1. Les « oubliés » de la croissance glorieuse
  2. Les « nouveaux pauvres » de la crise

Formes plurielles et niveaux de secours : du privé au public

  1. La première moitié du XIXe siècle : la mise en place d’un système pérenne (1800-1848)
  2. Les prémices du Consulat à la Monarchie de juillet
  3. Les ambitions et les expériences limitées de la Seconde République
  4. Le complexe et paradoxal Second Empire
  5. Le « nouveau contrat social » de la Troisième République : des aides spécifiques et circonstanciées aux prises en charge plus globales
  6. La lente et prudente élaboration d’une doctrine sociale
  7. Une concrétisation normative par étapes
  8. Les solidarités de la Grande Guerre
  9. La centralisation et la complémentarité public-privé proclamée puis effective

III.      De la Quatrième à la Cinquième République : « les Trente glorieuses » (Jean Fourastié) 

  1. La complémentarité obligatoire de l’après-guerre (1945-1955)
  2. La prise en charge de précarités urgentielles (1955-1974)
  3. Les temps obligés des nouvelles intrications (1975-1988)
  4. La lutte contre la pauvreté dans l’espace colonial
  5. Les premiers pas d’une Assistance publique et de la bienfaisance privée dans l’Empire colonial au XIXE siècle
  6. La complémentarité inégale de l’Assistance publique et de la bienfaisance privée dans l’Empire, puis l’espace ultra-marin au XXe siècle

« Bons » et « mauvais » pauvres

  1. Du « bon » au « mauvais » pauvre : entre représentations et réalités sociales
  2. Des mots pour leurs maux : entre désignation et stigmatisation des pauvres
  3. Une sémantique polysémique autour de la pauvreté et de ses marges
  4. « Bons » ou « mauvais » pauvres : des exclus, des marginaux ?
  5. « Bons » ou « mauvais » pauvres : des indigents, mendiants, vagabonds aux SDF
  6. Une pauvreté en mouvement et aux multiples visages
  7. Les quotidiens de la pauvreté et ses vulnérabilités sanitaires et sociales
  8. Une culture du pauvre, une culture de la pauvreté ?

Enfants, vieilles et vieux des familles pauvres : du milieu du XIXe siècle à la fin du XXe siècle

  1. De l’abandon au Tour des Hospices à la réorganisation du service des enfants assistés
  2. L’institutionnalisation des Tours pour enfants exposés
  3. Le développement des secours temporaires aux mères indigentes et la mise en place du service des enfants assistés
  4. L’enfance pauvre au travail au XIXe siècle
  5. Les origines de la mise au travail des enfants pauvres
  6. Les premières mesures de protection de l’enfance et des femmes au travail

III.      L’inquiétude démographique française et l’affirmation d’une politique familialiste

  1. De la crainte de la dénatalité française au populationnisme
  2. La défense des familles nombreuses
  3. De l’hospice à l’institutionnalisation de la vieillesse
  4. De la co-résidence à l’hospice pour vieillards indigents
  5. De l’assistance aux vieillards à l’assurance sociale
  6. Une politique de la vieillesse tardive pour les veuves et les personnes âgées

Comments are closed.