Médias

Archives

Robespierre : portraits croisés

Philippe BOURDIN et Michel BIARD (dir.), Paris, Armand Colin, 2012, 288 p.

 Personnage froid et calculateur, monstre dénué de tout sentiment allant jusqu’à sacrifier ses amis, dictateur, voire précurseur « des totalitarismes » du XXe siècle… ou l’un des plus grands hommes d’État français, protagoniste majeur de la Révolution, « Incorruptible », héros maltraité par deux siècles d’une légende noire tenace ? Maximilien Robespierre ne laisse point indifférent, loin s’en faut, et les querelles historiographiques sont si prégnantes que l’historien Marc Bloch eut ce mot : « Robespierristes, antirobespierristes, nous vous crions grâce ; par pitié, dites-nous simplement : quel fut Robespierre ? » Mais comment dire simplement ce qui, par nature, se compose d’évolutions, de contradictions, de combats ? Comment autrement qu’en réinterrogeant en permanence l’homme et l’œuvre pour mieux les appréhender, à la lumière tant des archives que de l’historiographie ? Loin du panégyrique tout autant que du rejet brutal, le présent ouvrage propose des réflexions synthétiques, consacrées à quinze thèmes essentiels, qui aideront le lecteur à construire, enrichir ou nuancer son opinion.

 

 

 

 

 

 

 

 

Table des matières

Michel Biard (Professeur à l’université de Rouen, GRHIS) et Philippe Bourdin (Professeur à l’université Clermont II, CHEC), Robespierre en questions

Hervé Leuwers (Professeur à l’université Lille 3, IRHIS), Un avocat entre le Palais et l’espace public

Claude Mazauric (Professeur émérite à l’université de Rouen, GHRIS), Maximilien Robespierre dans l’ombre vivante de Jean-Jacques Rousseau

Peter McPhee (Professeur à l’université de Melbourne), La jeunesse de Maximilien Robespierre et ses attitudes envers la famille pendant la Révolution

Jean-Pierre Gross (Docteur en histoire), Robespierre, militant des droits de l’homme et du citoyen

Jean Bart (Professeur émérite à l’université de Bourgogne), Robespierre et l’abolition du “ meurtre juridique ”Bernard Gainot (Maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, IHRF), Robespierre et la question coloniale

Marc Belissa (Maître de conférences à l’université Paris Ouest, CHISCO), Robespierre et la guerre

Philippe Bourdin (Professeur à l’université de Clermont-Ferrand, CHEC), L’éducation selon Robespierre

Paul Chopelin (Maître de conférences à l’université Lyon 3, LARHRA), Le mythe du « grand prêtre » de la Révolution. Robespierre, la religion et l’Être Suprême

Jean-Pierre Jessenne (Professeur émérite à l’université Lille 3, IRHIS), Robespierre, au défi de l’égalité et des politiques sociales

Pierre Serna (Professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, IHRF), Robespierre fait la Polis (janvier 1793-avril 1794)

Guillaume Mazeau (Maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, IHRF), Robespierre dictateur ?

Michel Biard, (Professeur à l’université de Rouen, GRHIS), La double mort de Robespierre

Annie Duprat (Professeur à l’université de Versailles-Saint-Quentin) et Laurent Bihl, Incarner la Révolution : les figures de Robespierre

Jean-Numa Ducange et Pascal Dupuy (Maîtres de conférences à l’université de Rouen, GRHIS), Historiographie et postérité : « Par pitié, dites-nous simplement : quel fut Robespierre » (Marc Bloch)

Chronologie

Bibliographie

 

819oIAMwhLLSeconde édition 2014.

Comments are closed.