Actualité

  • Aucun événement

Médias

Archives

BUREAUX Guillaume

G_BUREAUX

Bureaux Guillaume

bureauxguillaume[@]gmail.com

 

Docteur du GRHis / Université de Rouen Normandie

Axes de recherche :

  • Histoire politique et culturelle : Anjou et Bourgogne au XVe siècle, France et Saint-Empire aux XVe et XVIe siècles
  • Histoire des divertissements chevaleresques
  • Histoire de la chevalerie et de la littérature chevaleresque et féérique
  • Histoire vestimentaire
  • Histoire et théories du jeu
  • Histoire des relations interpersonnelles (amitié, rivalité…)

 

2011-2013 : Master recherche en Histoire Médiévale (Université de Rouen)

Sujet : Tournois, joutes et pas d’armes dans les États de Bourgogne au XVe siècle (1404-1486) : Politiques festives et utilisation politique des fêtes de chevalerie à la Cour des ducs de Bourgogne.

2014-2018 : Préparation d’une thèse pour l’obtention d’un doctorat en Histoire Médiévale (Université de Rouen / IHA). Sujet : Union et désunion de la noblesse en parade. Le rôle des Pas d’armes dans l’entretien des rivalités chevaleresques entre cours princières occidentales, XVe-XVI siècles (Anjou, Bourgogne, France, Saint-Empire), sous la direction d’Elisabeth Lalou (Professeure des Universités – Université de Rouen) et co-encadré par Lydwine Scordia (Maitre de Conférence – Université de Rouen)

Novembre 2018 : Soutenance et obtention de la thèse de doctorat à l’Institut Historique Allemand de Paris. Membres du jury : Elodie Lecuppre-Desjardin (présidente / rapporteur), Rolf Große (rapporteur), Rose-Marie Ferré (examinatrice), Vanina Kopp (chercheuse invitée), Elisabeth Lalou (directrice de thèse) et Lydwine Scordia (co-encadrante de thèse)

 

Résumé de la thèse : Apparus en 1428 en Espagne, le Pas d’armes est un parfait exemple de l’indéniable intérêt porté par la noblesse, de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance, aux arts martiaux, littéraires et théâtraux. Il s’agit, en réalité, d’une évolution de la joute et du tournoi au cours duquel un ou plusieurs chevaliers est volontaire pour garder un carrefour, une porte ou tout autre lieux symbolique. Pour différencier ces exercices des joutes, les organisateurs publient des chapitres, ou lettres d’armes, plusieurs mois en avance. Ils sont souvent constitués de deux parties, la première venant placer les chevaliers assaillants et défenseurs dans un univers magique et fantastique, le seconde présentant les règles du jeu. Notons également que la majeure partie des Pas plonge les chevaliers dans un monde fictionnel, en particulier inspire de la légende arthurienne, grâce aux chapitres, aux décors et, naturellement, aux costumes.

Témoignages des contacts transculturels existent entre les cours d’Anjou et de Bourgogne avec celles d’Espagne, les Pas d’armes sont organisés à des moments décisifs pour les cours, qu’il s’agisse de mariages, de traités de paix ou d’un temps d’après-guerre ; et tous remplissent un rôle commun : mettre en lumière l’unité chevaleresque autour du Prince et de son pouvoir. Invariablement, c’est le Prince qui sort vainqueur des événements qui ont lieux au sein de sa cour. Il s’agit essentiellement pour le prince de mettre en scène son pouvoir dans ce « jeu-mimique » où l’important n’est pas tant le combat que le spectacle et la mise en lumière du pouvoir princier, tant culturel, financier que militaire.

 

Fonctions et missions

2014-2017:

Membre du Groupe de Recherche en Histoire (GRHis) de l’Université de Rouen

Chargé de recherches à l’Institut Historique Allemand de Paris

Membre du Groupe de Recheche « Spiele und Wettkämpfe in der mittelalterlichen Soziabilität », dirigé par Vanina Kopp (IHA)

Mission enseignement à l’Université de Rouen Normandie (2015/2016) / Chargé de TD :

  • « La Normandie Médiévale » (L3)
  • « Pouvoirs et société dans l’Occident Médiéval » (L1)

2016-2018 : encadrement et membre du jury d’étudiants en Master Recherche :

  • Victor François, La famille : légitimité, mise en place du pouvoir et succession dans la Normandie médiévale, de Guillaume le Conquérant à Henri II Plantagenêt (1027-1199), Mémoire de Master 1 sous la direction d’Elisabeth Lalou (Univ. Rouen), soutenu le 15 juin 2017 à l’université de Rouen.
  • Jason Mulet, Du berceau au linceul. L’Enfance et la Mort dans la Normandie médiévale : confrontation, trépas et survivance (XIe-XVe siècles), Mémoire de Master 1 sous la direction d’Elisabeth Lalou (Univ. Rouen), soutenu le 15 juin 2017 à l’université de Rouen.

2018 : Chargé de cours à l’Université du Havre Normandie

  • La Normandie Médiévale (Master 1 et 2 Recherche)
  • Les villes normandes au Moyen Âge (Master 1 et 2 Recherche)

2019 : Vacataire chargé de cours (TD) à l’Université de Rouen Normandie

  • Introduction à l’histoire médiévale (Licence 1, non spécialistes)

 

Prix et distinctions

2018 : Prix Gaetano Cozzi pour l’histoire des jeux, Fondazione Benetton Studi Ricerche, Trévise

 

Organisation d’événements scientifiques

Organisateur de la journée d’étude internationale « Chevalerie en représentation » à l’Institut Historique Allemand de Paris, 19 avril 2016.

Co-organisateur (avec Maxime Emion, université de Rouen) de la journée d’étude des doctorants GRHIS-GRIC-CRAHAM « Normes et pratiques » à l’Université de Rouen, 27 avril 2016.

Co-organisateur (avec Vanina Kopp (IHA-Paris), Constanze Buyken (IHA-Paris) et Pierre Monnet (IFRA-Francfort)) du colloque international « Jeux et compétitions dans les sociétés médiévales » à Paris (Institut Historique Allemand), 14-17 février 2018.

Communications

« Créer une féérie chevaleresque. L’imaginaire des romans au cœur des pas d’armes bourguignons : le cas des pas du Perron Fae (1463) et de l’Arbre d’or (1468) », Atelier des doctorants CRAHAM-GRHis-GRIC, Université du Havre, 10 juin 2015.

« Union et désunion de la noblesse en parade. Le rôle des pas d’armes dans l’entretien des rivalités chevaleresques entre cours princières (XVe-XVIe siècles) », Séminaire d’histoire médiévale EPHE-IHA, Institut Historique Allemand de Paris, 17 juin 2015.

« Jeux et enjeux vestimentaires au sein des pas d’armes. Le costume dans le jeu des rivalités chevaleresques entre Anjou et Bourgogne (1443-1450) », Jeux et enjeux de pouvoir à l’époque prémoderne – Université d’été de l’Institut Historique Allemand de Paris organisée par Vanina Kopp et Pascal Firges, 23-26 juin 2015.

« La théâtralisation du pouvoir au sein des pas d’armes angevins et bourguignons », journée d’étude internationale « La chevalerie en représentation », Institut Historique Allemand de Paris, 19 avril 2016.

« Des chapitres d’armes au combat dans les lices. Le cas des pas d’armes au XVe et XVIe siècle », journée d’étude des doctorants GRHIS-GRIC-CRAHAM « Normes et pratiques » Université de Rouen, 27 avril 2016.

« The Persistence of the Warrior Tradition in the last years of Middle Age. The example of the Pas d’Armes during the reign of Charles the Bold », 51st International Congress of Medieval Studies (Kalamazoo, Michigan, USA), 12-15 mai 2016

« Union and disunion of the Nobility. The role of Passages of Arms in games of rivalries in princely courts during the fifteenth and sixteenth century », International Medieval Congress, (Leeds, Angleterre), 3-7 juillet 2016.

« Les suites chevaleresques, miroir et outil de la mise en scène du prestige seigneurial dans les Pas d’armes au XVe siècle », Workshop “Pracht, Preis, Prestige im Mittelalter” de l’a.r.t.e.s. Graduate School for the Humanities Cologne et de l’Instituts für Altertumskunde der Universität zu Köln en coopération avec l’Institut Historique Allemand de Paris, Cologne, 3-4 novembre 2016.

« Les traditions littéraires et chevaleresques à la cour du Saint-Empire : l’exemple de la tournée d’abdication de Charles Quint et des festivités de Binche (25-26 août 1549) », Journée d’étude « Empires et impérialismes : Etats, guerres, sociétés, patrimoines » organisée à l’université de Rouen, 5 avril 2017.

« La place du château dans les Pas d’armes : Cadre festif, élément symbolique et point d’ancrage de l’univers fictionnel (XVe-XVIe siècles) », XXVe Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord « Spectacles et châteaux », Périgueux, 29-30 septembre et 1er octobre 2017.

« Les Pas d’armes aux XVe et XVIe siècles : quels enjeux pour les villes ? », colloque international Jeux et compétitions dans les sociétés médiévales / Spiele und Wettkämpfe in mittelalterlichen Gesellschaften, Institut Historique Allemand, Paris, 14-17 février 2018.

 

Publications

« Pas d’armes et vide iconographique : Quand le texte doit remplacer l’image (XVe siècle) », Perspectives Médiévales [en ligne], 38, Textes et images, 2017.

« La place du château dans les Pas d’armes : cadre festif, élément symbolique et point d’ancrage de l’univers fictionnel (XVe-XVIe siècles) », Châteaux et spectacles, publication des actes des XVe rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord organisées à Périgueux du 29 septembre au 1er octobre 2017, sous la direction d’Anne-Marie Cocula et de Michel Combet, Ausonius éditions, 2018, p. 11-22.

« Pas d’armes, littérature et théâtre à la cour du Saint-Empire : l’exemple de la tournée d’abdication de Charles Quint et des festivités de Binche (25-26 août 1549) », Ludica, Annali di storia e civiltà del gioco», 24, 2019, 94-102.

La chevalerie en représentation, publication des actes de la journée d’étude organisée par Guillaume Bureaux à l’IHA le 19 avril 2016 [à paraître dans la revue Francia, 2019].