Médias

Archives

TERNAT François

F. Ternat

F. Ternat

francois.ternat [@] univ-rouen.fr

Agrégé et docteur en histoire, professeur à l’École supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE) de l’université de Rouen ; membre du groupe de recherche d’histoire de l’université de Rouen (GRHis) ; membre de « Diplomatie et Paix », groupe de recherche d’histoire de la diplomatie et des relations internationales dans les mondes modernes, associant l’université Paris IV Sorbonne, l’université de Nantes et l’université de Bordeaux III.

Enseignement

ESPE : Master enseignement primaire, Master enseignement Histoire.

Thèmes de recherche

Agrégé d’histoire, j’ai d’abord suivi une formation de géographe, et j’ai été initié à la géopolitique par Yves Lacoste (DEA de géopolitique, La frontière vietnamo-cambodgienne. Représentations et stratégies, université Paris VIII, 1991). Je me suis ensuite converti dans l’histoire des relations internationales aux périodes moderne et contemporaine, m’intéressant tout particulièrement à leur volet colonial. Situés à la croisée de deux champs historiographiques, l’histoire de la diplomatie et celle des mondes coloniaux, mes travaux portent sur les rivalités impériales entre les grandes puissances européennes au xviiie siècle, en premier lieu la France et la Grande-Bretagne.

La thèse que j’ai soutenue en 2009 à Paris IV Sorbonne sous la direction de Lucien Bély, Inscrire la paix dans les espaces lointains. Négociations franco-britanniques de la paix d’Aix-la-Chapelle à la guerre de Sept Ans, 1748-1756 (mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité), a proposé d’étudier, au milieu du siècle des Lumières, les pratiques diplomatiques et les réflexions sur le « droit des gens » élargi aux mondes extra-européens que les négociations menées pour délimiter les possessions coloniales respectives auront pu révéler. Il s’agissait de s’interroger sur les représentations et les visions géopolitiques du monde qui guidèrent, à la cour de Versailles comme à celle de Saint James, l’action diplomatique des négociateurs regardant désormais vers le grand large, véritable « négociation-monde » repoussant ses horizons aux plus lointains confins de l’Outre-mer.

Dans le prolongement de cette recherche, je me suis dorénavant investi, dans une perspective d’histoire globale, dans l’étude de la « diplomatie du lointain » expérimentée au cours d’un long xviiie siècle par les cours européennes avec autant de « rois du bout du monde ».

Publications

Livre

Partager le monde. Rivalités impériales franco-britanniques, 1748-1756, préface de Lucien Bély, Paris, PUPS, août 2015, 584 p. [site de l’éditeur]

Ouvrages collectifs et actes de colloques

« L’autre bataille de Québec : sauver la Nouvelle-France par la négociation ? », dans Bertrand Fonck et Laurent Veyssière (dir.), La Guerre de Sept Ans en Nouvelle-France, Paris, PUPS, 2011/Québec, Septentrion, 2012, p. 71-91.

« Les enjeux géopolitiques des négociations d’un continent à l’autre entre 1760 et 1763 », dans Bertrand Fonck et Laurent Veyssière (dir.), La Fin de la Nouvelle-France, 1759-1763, Paris, Armand Colin, 2013, p. 106-125, et La Chute de la Nouvelle-France. De l’affaire Jumonville au traité de Paris, Sillery (Québec), Septentrion, 2015, p. 227-248.

« La neutralisation de la frontière. Un essai de solution diplomatique en Amérique du Nord à la veille de la guerre de Sept Ans », dans Éric Schnakenbourg (dir.), Neutres et neutralité dans l’espace atlantique au xviiie siècle (1700-1820). Une approche globale / Neutrals and Neutrality in the Atlantic world in the 18th century (1700-1820). A global approach, Bécherel, Perséides, collection Monde atlantique, 2015, p. 379-404.

« La commission franco-britannique de Paris (1750-1755), l’essai d’un règlement diplomatique des frontières coloniales », dans Nicolas Drocourt et Éric Schnakenbourg (dir.), Thémis en diplomatie : l’argument juridique dans les relations internationales de l’Antiquité tardive à la fin du xviiie siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection Histoire, 2016.

« La persistance des questions coloniales d’Utrecht à Aix-la-Chapelle », dans Actes du colloque : Une paix pour l’Europe et le monde. Utrecht, 1713, Lucien Bély (dir.), Paris, PUPS, 2016.

Articles

Avec Jean-Claude Vimont, « La vie d’une école primaire pendant la Première Guerre mondiale : Saint-Léger-du-Bourg-Denis, 1914-1917 », Enfances en guerre, Trames, revue d’histoire de l’IUFM de l’académie de Rouen n° 7, juin 2000, p. 117-128.

« Géopolitique d’un axe fluvial : le Mékong, frontière et trait d’union », Les frontières de l’eau. Nouveau programme de Seconde, Trames, revue d’histoire de l’IUFM de l’académie de Rouen n° 10, septembre 2002, p. 129-159.

« Des expériences de formation interdisciplinaire dans le domaine de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) », Paysages et Culture : Regards géographiques et historiques, Trames, revue d’histoire de l’IUFM de l’académie de Rouen n° 11, Tome II, mars 2004, p. 193-198.

Comptes rendus

Peter Friedemann, Die Politische Philosophie des Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785). Eine Studie zur Geschichte des republikanischen und des sozialen Freiheitsbegriffs. Berlin, LIT Verlag, Politische Theorie und Kultur, 350 p., 2014, Révolution Française.net, 2015 [lien].

Colloques

Une paix pour l’Europe et le monde. Utrecht, 1713, colloque international organisé par le groupe de recherche « Paix et Diplomatie », associant les universités Paris IV Sorbonne, Nantes et Bordeaux III, 24-25-26 octobre 2013, Paris.

Thémis en diplomatie. L’argument juridique dans les relations internationales, de l’Antiquité tardive à la fin du xviiie siècle, colloque international organisé par le CRHIA de l’université de Nantes, 5-6 juin 2014, Nantes.

Séminaires de recherche

Séminaire de recherche en Histoire de la diplomatie et des relations internationales dans les mondes modernes de l’université Paris-Sorbonne, sous la direction de Lucien Bély et de Géraud Poumarède, 2010-2011, Espionnage, renseignement et information dans les relations internationales.

« La collecte d’informations : l’autre facette de la commission franco-anglaise de Paris (1750-1755) », communication du 26 février 2011.

Séminaire de recherche du GRHis (université de Rouen), sous la direction de Michèle Virol, 2013-2015, Frontières, conflits, impérialismes.

« Délimitations franco-britanniques sur mer et outre-mer (xviiie siècle) », communication du 13 novembre 2013.

« Des frontières coloniales ouvertes ? Lisières, chaussées et terrain neutre aux confins des empires coloniaux français et britanniques », communication du 29 janvier 2014.

« Représenter les frontières : les cartes géographiques anglaises et françaises au xviiie siècle, un discours colonial », communication du 9 avril 2014.

« Citadelles d’outre-mer. Fortifications, forteresses et fortins, de Louisbourg à Pondichéry, les défenses côtières dans les espaces coloniaux au xviiie siècle », communication du 4 février 2015.

Conférence

Conférence à la Maison de l’Université de Rouen, 4 juin 2015, « La lutte pour l’empire. La confrontation coloniale franco-britannique au siècle des Lumières » [En ligne].

Interview

Émission “Au miroir de Clio”, 22 novembre 2015 [En ligne]