Médias

Archives

Les politiques de la Terreur (1793-1794)

Michel BIARD (dir.), Les politiques de la Terreur (1793-1794), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008.

Ce livre, issu d’un colloque réuni à l’université de Rouen, propose une réflexion collective non pas sur la politique mais sur « les politiques » mises en œuvre au « temps de la Terreur ». Loin d’évoquer cette période par le seul usage de la répression et des violences, il s’efforce de faire mieux comprendre les réalités multiformes de ce moment précis et fondamental de la Révolution française.

TABLE DES MATIÈRES

Michel Biard, Introduction générale

1 – Les rouages de la Terreur

Michel Biard (Université de Rouen), Christine Peyrard (Université de Provence), Rapport n°1 – Les rouages de la Terreur

Haim Burstin (Université de Milano-Bicocca), Entre théorie et pratique de la Terreur : un essai de balisage

Alan Forrest (Université de York), L’armée, la guerre et les politiques de la Terreur

David Andress (Université de Portsmouth), La violence populaire durant la Révolution française : révolte, châtiment et escalade de la terreur d’État

Jean-Paul Rothiot (Université de Nancy 2), La Terreur dans les municipalités de villes et villages lorrains

Laurent Brassart (Université de Valenciennes), Les communes rurales de l’Aisne et la Terreur

Bernard Bodinier (IUFM de Rouen), Un département sans Terreur sanguinaire : l’Eure en l’an II

2 – Violences et justice

Jean-Clément Martin (Université Paris 1), Rapport n°2 – Violences et justice

Donald Sutherland (Université du Maryland), Les pendaisons populaires dans les Bouches-du-Rhône et le Sud-Est en 1792 et 1793 : pouvoir judiciaire et démocratie directe

Bruno Hervé (doctorant, Université Paris 1), La répression des insurrections rurales en Loire-Inférieure : violences terroristes ou transactions judiciaires (novembre 1793-février 1794) ?

Jacques Guilhaumou (CNRS), Martine Lapied (Université de Provence), Les femmes actrices ou victimes de la Terreur ? Surveillance et  répression dans le Sud-Est

Anne Simonin (CNRS, Maison Française d’Oxford), Les acquittés de la Grande Terreur. Réflexions sur l’amitié dans la République

3 – Institutions et politiques économiques, politiques sociales

Gérard Gayot (Université de Lille 3), Jean-Pierre Jessenne (Université de Lille 3), Rapport n°3 – Institutions et politiques économiques, politiques sociales

Thérèse Armengol (docteur en droit, Université de Perpignan), Les réquisitions dans le département des Pyrénées-Orientales de 1793 à 1795

Nathalie Alzas (docteur en Histoire, Université de Provence), Effort de guerre et « terreur avant la Terreur » dans l’Hérault

Mathieu Soula (docteur en droit, Université de Toulouse 1), Les taxes locales révolutionnaires sous la Terreur : simple expédient ou manifestation d’une ambition politique et sociale ? Le cas de l’Hérault (août 1792 – an III)

Bruno Ciotti (docteur en Histoire, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand), Le coût financier de la levée en masse : le cas du district de Riom (Puy-de-Dôme)

Jeff Horn (Manhattan College), « Mille fusils par jour ». L’économie politique de la production militaire à Paris durant l’ère de la Terreur

Serge Aberdam (INRA), Politiques agraires, Terreur et gouvernement révolutionnaire

Samuel Guicheteau (docteur en Histoire, Université de Rennes 2), La Terreur sociale à Nantes (été 1793-hiver de l’an II)

Danièle Pingué (IUFM de Besançon), Secours publics et bienfaisance nationale dans les campagnes franc-comtoises

Armelle Ponsot (doctorante, Université de Rouen), L’application de la loi du 22 floréal an II

 

4 – Vie culturelle et religieuse

Philippe Bourdin (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand), Rapport n°4 – Vie culturelle et religieuse

Éric Saunier (Université du Havre), Le négoce et la Terreur : les apports du Précis de François-Toussaint Bonvoisin

Erica Mannucci (Université de Milano-Bicocca), Conformité et hétérodoxie chez Sylvain Maréchal

Jean-Luc Chappey (Université Paris 1), « Repenser la Terreur » par les sciences ?

Serge Bianchi (Université de Rennes 2), Le « vandalisme révolutionnaire » et la politique artistique de la Convention au temps des « terreurs » : essai de bilan raisonné

Daniel Schönpflug (Freie Universität Berlin), Le culte de la Raison à Strasbourg : facteurs locaux, nationaux et régionaux

Jacques Bernet (Université de Valenciennes), Terreur et religion en l’an II. L’affaire des Carmélites de Compiègne

Stéphane Baciocchi (EHESS) – Philippe Boutry (Université Paris 1 – EHESS), Les « victimes » ecclésiastiques de la Terreu

Claude Mazauric (Université de Rouen), Révolution et Terreur : une exception française ?

 

Rennes, PUR, 2008

24 x 15,5 cm – 488 p. – 23,00 €

ISBN : 978-2-7535-0601-5

Comments are closed.