Médias

Archives

Une diplomatie des lointains. La France face à la mondialisation des rivalités internationales, XVIIe-XVIIIe siècles

Éric Schnakenbourg et François Ternat (dir.), Une diplomatie des lointains. La France face à la mondialisation des rivalités internationales, XVIIe-XVIIIe siècles, PUR, 2020

A partir du XVIIe siècle, l’élargissement du champ d’activité de la diplomatie française à l’Amérique, à l’Afrique et à l’Asie invite le monde à la table des grandes négociations. Mais parallèlement, au niveau local, la conduite de la diplomatie ordinaire est une affaire d’individus vivant à l’interface des mondes européens et autochtones. Qu’ils participent à la conclusion de traités de paix, à la réussite d’opérations commerciales ou à la traite des esclaves, ils sont les acteurs de terrain de la mondialisation de la diplomatie française.
L’influence toujours plus importante des espaces lointains sur la conduite de la diplomatie française est un défi aux multiples dimensions dont ce volume a l’ambition de rendre compte en jouant sur les points de vue et les échelles pour comprendre l’exercice de la diplomatie française à l’écoute et à l’épreuve du monde.

Sommaire

  • Éric Schnakenbourg et François Ternat, Introduction

Première partie – Organiser le monde par la négociation : les horizons mondiaux de la diplomatie française

  • Éric Schnakenbourg, Les dispositions sur l’outre-mer dans les traités conclus par la France. Du milieu du XVIIe siècle à 1713 : l’émergence d’une diplomatie atlantique.
  • François Ternat, Les dispositions sur l’outre-mer dans les traités conclus par la France. 1713-1815 : d’une diplomatie atlantique à une diplomatie mondiale.

 Deuxième partie – Le droit comme saisie intellectuelle du monde

  • Saliha Belmessous, La négociation diplomatique comme matrice d’un droit hybride aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Éric Schnakenbourg, De la diplomatie coloniale à la diplomatie impériale. La France et le recours à la neutralité dans les territoires ultramarins, XVIIe-XVIIIe siècles.

 Troisième partie – Une diplomatie du nÉgoce

  •  David Chaunu, Route des Indes ou îles esclavagistes ? La « pénétration commerciale de l’Amérique espagnole » à l’épreuve de la diplomatie des îles sous Louis XIV.
  • Sylvain Lloret, De la Péninsule à l’Empire. Les horizons américains de la diplomatie commerciale franco-espagnole au XVIIIe siècle.
  • Massimiliano Vaghi, La diplomatie autonome de la Compagnie française des Indes au Bengale (1720-1740).
  • John Shovlin, Les compagnies de commerce française et britannique au XVIIIe siècle. Rivalités et conciliations.

 Quatrième partie – La mise en œuvre d’une diplomatie coloniale par des acteurs locaux

  • Éric Roulet, Les relations entre Français, Caraïbes et Anglais dans les Petites Antilles, 1625-1660.
  • Gilles Havard, Un diplomate trop charitable ? Servir le roi parmi les Indiens des Grands Lacs.  
  • Elisabeth Heijmans, Directeurs de comptoirs et diplomatie du quotidien au tournant du XVIIIe siècle, Ouidah et Pondichéry.

Cinquième partie – Diplomatie et traite des esclaves

  • Adjé Séverin Angoua, Diplomatie française et esclavage sur la côte de l’Or (1685-1703).
  • Cheikh Séné, Commerce colonial français et diplomatie en Sénégambie au  XVIIIe siècle.

Sixième partie – Négocier avec les souverains du lointain

  • Marie Ménard-Jacob, La campagne de Ceylan. Pourparlers et tentative d’établissement français pendant la guerre de Hollande.
  • Susan Mokhberi, Mise en scène du lointain et propagande. La publication du voyage de l’ambassadeur de Perse Mohammad Reza Beg auprès de Louis XIV en 1715.
  • François Ternat, Lettre d’or et canon. Diplomaties française et britannique auprès des cours birmanes pendant la guerre de Sept Ans.

Éric Schnakenbourg et François Ternat, Conclusion

Comments are closed.