Médias

Archives

Les Républicains et le Parlement en Italie

Jean-Yves Frétigné (coord.), Les Républicains et le Parlement en Italie. 1861-1994, Presses universitaires de Rennes, 244 p., 2019

Présentation

L’histoire des républicains italiens est très peu étudiée en France. Ainsi, leurs relations avec le Parlement et le parlementarisme depuis la naissance du royaume d’Italie en 1861, jusqu’au séisme politique de Mani Pulite au début des années 1990, restent méconnues. Non seulement, il leur est difficile d’exister politiquement dans le cadre institutionnel de la monarchie italienne (1861-1922), mais ils se déchirent sous le fascisme (1922-1945), de sorte qu’après 1946, le Parti républicain peine à trouver sa place au sein de la République. Cependant, de Mazzini à Spadolini, cette famille politique fait entendre la voix de l’Italie laïque non communiste.
Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’éditeur.

Sommaire

  • Jean-Yves FrétignéIntroduction – Les républicains italiens : une famille politique pauvre électoralement mais riche en personnalités

    Recherche

  • Jean-Yves FrétignéPourquoi Mazzini ne pouvait accepter de devenir député du Royaume d’Italie
  • Carlo MoosCarlo Cattaneo : un républicain fédéraliste contre le Parlement de la monarchie centralisée italienne
  • Maurizio Ridolfi, Marina TesoroLes républicains dans l’Italie libérale : de l’abstentionnisme à l’action parlementaire (1861-1922)*
  • Anna Maria IsastiaSalvatore Morelli : le premier républicain féministe
  • Stéfanie PreziosoLes deux âmes du républicanisme (1911-1919) : de l’usage du Parlement pour un parti d’action
  • Éric Vial« Avec Parlement ou sans Parlement » : Le PRI dans l’entre-deux-guerres, entre démocratie parlementaire et antiparlementarisme
  • Jean-Claude LescureDe la résistance aux élections de 1948 La métamorphose des républicains italiens
  • Philippe ForoLe Parti républicain italien entre Peppone et don Camillo

    Sources

  • Sara TrovalusciLe nouveau Gulliver italien
  • Laura Fournier-FinocchiaroPour la poésie et pour la liberté La transition démocratique de Carducci, de la souveraineté parlementaire à la souveraineté populaire
  • Paolo SodduUgo La Malfa, le Parlement, la démocratie républicaine

Comments are closed.