Médias

Archives

Querelles dans le clocher

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 23/11/2011
Toute la journée

Emplacement
Université de Rouen - Maison de l'Université

Catégories


Tensions et conflits entre les autorités dans les chefs-lieux de département (1790-1795)

Journée d’étude

 

Mercredi 23 novembre 2011

> Université de Rouen, Maison de l’Université, Salle divisible sud, 9h30-17h15

 

En 1789-1790, l’Assemblée constituante décide d’un découpage de l’espace national qui fait naître, d’une part, des subdivisions territoriales nouvelles, d’autre part, des autorités locales chargées de les administrer et d’assurer le maintien d’un fil conducteur entre la capitale et les différents espaces ainsi créés. Plusieurs de ces subdvisions, communes et départements, subsistent encore dans notre actuelle démocratie. Les décrets successifs puis la Constitution de 1791 précisent les pouvoirs, les responsabilités et le rôle de ces autorités locales, toutes légitimées par le vote des citoyens. Mais, au fil des années et au gré de la radicalisation des processus révolutionnaires, les chefs-lieux de département ont pu connaître des tensions, de natures diverses, liées à la proximité de plusieurs autorités dans une même ville : municipalité, district, département, sans oublier les institutions « révolutionnaires » de 1793-1795 (comités de surveillance, représentants du peuple en mission). La présente journée d’étude entend proposer une réflexion sur ces “ querelles dans le clocher ”, tant par des exemples concrets de tensions fortes que par des cas de fonctionnement au contraire en apparence harmonieux.

 

Programme

> Matin

9h30. Introduction (Michel Biard, Professeur d’Histoire moderne, université de Rouen)

9h45. « Les rapports entre les pouvoirs locaux tels que les ont pensés les Constituants » (Guillaume Glénard, Professeur de droit public, université d’Artois)

10h15. « Le procureur général syndic en son chef-lieu : arbitre des conflits de légitimité, acteur des conflits de faction » (Gaid Andro, Professeur agrégée, doctorante à l’université de Rouen)

10h45. Pause

11h00. « Tensions et conflits dans les chefs-lieux normands (Évreux, Rouen, Alençon, Caen) : des districts pris en tenaille entre le département et la municipalité (1790-1795) » (Isabelle Antunes, Professeur certifiée, doctorante à l’université de Rouen)

11h30. « La cohabitation des administrations à Dijon de 1790 à 1795 : les raisons et les enjeux d’un affrontement permanent » (Tanguy Allard, Doctorant à l’université de Rouen)

12h-12h30. Discussion

 

Après-midi

14h30. « Les autorités nantaises entre concorde et conflit (1790 – an II). La municipalité, le district, le département et… le représentant en mission » (Samuel Guicheteau, Prag à l’université de Nantes)

15h00. « Nîmes et Montpellier, deux cités voisines, deux gestions opposées des querelles dans le clocher ? » (Nathalie Alzas, Professeur agrégée, docteur de l’université de Provence)

15h30. Pause

15h45. « Les citoyens arbitres de l’espace public ? Le maire, le procureur général syndic et les mouvements collectifs à Laon (1792-an II) » (Laurent Brassart, Maître de conférences en Histoire moderne, université de Lille 3)

16h15. « De l’existence des conflits administratifs dans le département du Cher » (Pierre Belda, Maître de conférences, université d’Orléans)

16h45-17h15. Discussion

Téléchargez l’affiche

Téléchargez le programme : recto et verso

Responsable scientifique

Michel Biard, université de Rouen

Renseignements et inscription

GRHIS – Université de Rouen

UFR des Lettres et Sciences Humaines

Rue Lavoisier – 76821 – Mont-Saint-Aignan – CEDEX
Tél. 02 35 14 71 00 – Fax. 02 32 76 94 00
E.mail : florence.lepouze@univ-rouen.fr

Partenariat

IRHIS – Université de Lille 3

Comments are closed.