Médias

Archives

Les Polytopes de Iannis Xenakis

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 15/12/2010
Toute la journée

Emplacement
École nationale supérieure d'architecture de Normandie

Catégories


Journée d’étude

Mercredi 15 décembre 2010

> École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, grand amphithéâtre

Exposition “ Iannis Xenakis ”

Du 1er au 15 décembre 2010

> École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, grand hall (Cocktail de clôture le 15 décembre à 18h00)

Le Centre Iannis Xenakis et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie invitent à explorer cette « tangence de la musique et de l’architecture » à l’occasion d’une journée d’étude consacrée aux Polytopes de Iannis Xénakis, associée à une exposition, réalisée par le Centre de Documentation de la Musique Contemporaine, dédiée à cet architecte-compositeur. Cette journée d’étude marque l’installation du Centre Iannis Xenakis à l’Université de Rouen au sein du Groupe de Recherche en Histoire (GRHIS) et donc dans la région Haute-Normandie.

La synthèse entre deux arts qu’a priori tout oppose, l’architecture (art de l’espace) et la musique (art du temps) est si évidente que, après les Forums organisés par le CIX au CCR La Tourette en 2007 et 2008, cette journée d’étude continue à en explorer divers aspects, en se concentrant cette année sur les Polytopes (du grec poly = plusieurs et topos = lieu) de Iannis Xenakis (1921-2001). Dans les dernières pages de son livre Le Modulor 2, Le Corbusier revient sur cette synthèse, souligne cette tangence de la musique et de l’architecture tant de fois évoquée au sujet du modulor, et rappelle le rôle que joua Iannis Xenakis. Le tandem Le Corbusier-Xenakis, dès 1956, se penche sur le projet qu’ils co-signent du Pavillon Philips pour l’Exposition Universelle de 1958 à Bruxelles, où Le Poème électronique de Le Corbusier (avec musique de Edgard Varèse) est accueilli dans la première structure autoportante en béton armé imaginée par Xenakis. Plus de cinquante ans plus tard cet édifice, devenu une icône de la modernité, fut dans l’esprit du musicien-architecte comme la graine germinale de ce qu’allait devenir ses cinq réalisations mêlant espace‐son-lumière : le Polytope de Montréal (1967), le Polytope de Persépolis (1971), le Polytope de Cluny (1972-74), le Polytope de Mycènes (1978), le Diatope (1978). Plus que tout autre créateur du XXe siècle, Iannis Xenakis (1921-2001) incarne la double capacité créative de musicien et d’architecte. Après son texte fondateur Notes vers un geste électronique (1958), ses Polytopes, grands précurseurs du New Media Art, sont la preuve de sa vision décloisonnée avant l’heure. Il se voyait comme un artisan mosaïste, nourrissant ses propres recherches de sujets aussi vastes et variés que la philosophie grecque, les mathématiques modernes, la science nucléaire, la paléontologie, etc. Bref, il menait une quête perpétuelle d’une universalité, mais fondée, guidée, orientée par et vers les formes et les architectures. Selon lui, seul un artiste concepteur ayant connaissance dans ces divers domaines (et encore dans bien d’autres) pouvait posséder l’inventivité nécessaire à l’originalité qui est une nécessité absolue de la survie de l’espèce humaine. Il s’efforça dans ses propres cours et conférences d’ouvrir les esprits jeunes et de surcroît artistiques à une réflexion scientifique.

Programme de la journée d’étude

> Matin

9h30. Accueil et introduction par Jean Louis Villeval, Fabienne Fendrich et Pierre Albert Castanet

10h00. « Présentation du VEP [Virtual Electronic Poem] » (Sharon Kanach)

10h20. « Au-delà de l’Interdisciplinarité : les Polytopes de Iannis Xenakis (Sven Sterken, présenté par Sharon Kanach)

Pause autour de l’exposition Iannis Xenakis

11h15. « Performing the music of Xenakis’s Polytopes : case studies of applied research et le Polytope de Cluny [film] » (Daniel Teige)

11h45. « Du Pavillon Philips à Persépolis (et au-delà) : la transdisciplinarité comme paradigme de la création » (table-ronde avec Sharon Kanach, Daniel Teige, Hugues Genevois et Karim Basbous)

> Après-midi

14h00. « Énergie / variation continue » (Pascale Criton)

14h30. « La multiplicité des échelles de la création Xenakienne » (Arnaud Hollard)

15h00. « La lumière : un thème transversal dans l’œuvre de Xenakis » (Michel Retbi)

Pause

15h45. « Le Diatope de Xenakis : une musique à voir » (Pierre Albert Castanet)

16h15. « La Légende D’Eer » (Mode, Présentation DVD)

17h15. « Du Pavillon Philips à Persépolis (et au-delà) : la transdisciplinarité comme paradigme de la création » (suite de la table-ronde avec Pascale Criton, Arnaud Hollard, Michel, Retbi, Jean-Louis Villeval et Raphaël de Vivo)

Exposition Iannis Xenakis

L’exposition Iannis Xenakis présente, à travers dessins, manuscrits, notes, photos, pages de partitions, l’architecte, le compositeur et le penseur dans l’intensité de sa vie créative, mais aussi l’homme et son itinéraire si particulier. Elle aborde les thèmes et les œuvres suivantes : portrait du compositeur par Guy Vivien ; images d’une jeunesse fracassée ; parcours d’un apatride ; dans l’atelier de Le Corbusier ; premières œuvres musicales ; recherches électroacoustiques ; un architecte indépendant ; les Polytopes ; la Grèce antique retrouvée ; Polytopes et Diatope ; spatialisation ; stochastique et théorie des Jeux ; arborescences et musique symbolique ; cribles et autres intuitions ; les écrits ; amitiés musicales.

Cette exposition a été réalisée par le Centre de documentation de la musique contemporaine (CDMC) en collaboration avec Sharon Kanach, à la demande de l’Association Les amis de Iannis Xenakis, avec le soutien de la Sacem et de la Fondation Francis et Mica Salabert. Dans le cadre de cette exposition à l’ENSA Normandie, le Centre Iannis Xenakis propose deux listening stations : l’une sur le projet et les réalisations du Virtual Electronic Poem (VEP) du Virtual Reality & Media Park et du CIRMA de l’Université de Turin (Italie) ; l’autre sur la première œuvre composée par Iannis Xenakis sur son UPIC (table à dessiner la musique), Mycènes Alpha.

Téléchargez le programme

Responsable scientifique de la journée d’étude

Pierre Albert Castanet (université de Rouen)

Renseignements

ENSAN de Normandie

27 rue Lucien Fromage – Darnétal

Tél : 02 32 83 42 00 – www.rouen.archi.fr

E.mail : communication@rouen.archi.fr

Partenariats

GRHIS (université de Rouen)

Centre Iannis Xenakis

Cendre de Documentation de la Musique Contemporaine (CDMC)

 

Comments are closed.