Médias

Archives

La logique historique de la Deuxième Internationale (1889-1914) : Quelques réflexions

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 30/05/2018
15:00

Emplacement
Université de Rouen - UFR de Lettres

Catégories Pas de Catégories


Bâtiment A, salle du conseil, Université de Rouen

(Conférence en anglais, questions en français)

À l’occasion de la réunion de constitution d’un groupe de travail sur l’histoire de la paix dans le cadre du projet RIN PEACE (axe sur l’histoire des transnationalismes et socialismes ; en partenariat avec le projet EUROSOC), nous vous invitons à venir écouter Marcel Van der Linden, ancien directeur de l’Institut International d’Histoire Sociale d’Amsterdam, un des plus importants spécialistes de l’histoire globale des mouvements sociaux.  Vous trouverez ci-dessous une brève introduction à sa présentation.

L’étude de l’histoire organisationnelle de l’ainsi-dite « Deuxième Internationale », fondée en 1889 et qui s’est effondrée en 1914, est fondamentale pour comprendre comment elle se positionna par rapport aux questions de guerre et de paix. Elle comprend quatre axes d’études interdépendants :

1) l’histoire des partis (une trentaine environ) qui participèrent de cette Internationale.

2) l’histoire des mouvements syndicaux nationaux qui, à travers leur adhésion collective ou leur influence sur les partis, jouèrent directement ou indirectement un rôle important dans le développement de l’Internationale.

3) l’histoire des fédérations internationales de syndicats et de leurs secrétariats internationaux, qui est encore à ses débuts

4) l’histoire de la Deuxième Internationale elle-même. Ce dernier est probablement l’aspect qui a été le mieux analysé jusque-là.

Partant de ces considérations, il apparaît évident que des lacunes importantes doivent être comblées. On la remarque encore plus clairement au niveau des partis politiques et des Internationales syndicales. Mais deux autres défauts sautent également aux yeux. D’un côté, la structure interne sociale et organisationnelle des organisations reste plutôt obscure, particulièrement à l’époque où les partis sont puissants. D’un autre côté, l’étude des relations transnationales des organisations et de leurs organes directeurs devrait être approfondie. Même au niveau le plus restreint, celui de l’histoire purement organisationnelle, beaucoup de travail doit encore être fait.

On doit essayer de poser des questions pertinentes concernant la logique historique de la Deuxième Internationale.  Marcel van der Linden s’arrêtera sur nombre de questions en rapport avec cet ensemble de problèmes, indiquant quelle direction, à son avis, de telles analyses devraient prendre. Les thématiques liées à l’histoire de la paix et des nationalismes / transnationalismes seront particulièrement développées.

La conférence est ouverte à tous : merci de vous y inscrire en signalant votre présence à socialismetransnational@gmail.com .

 

Comments are closed.